Elevage des plaines d'Anchin
Elevage des plaines d'Anchin
  Accueil
  Nos coordonnées
  Dernières Nouvelles

  Portée 2012
  Portée 2011
  Portée 2010
  Portée 2009
  Portée 2008
  Portée 2007
  Portée 2006

  Vidéos

  La race
  Les timbres

  Athos
  Vanille
  Chimène
  Tarmac
  Chance
  Cheops
  Erasme
  Daya
  Colt

  Naissance
  Caisse de mise bas
  Choisir un Nom
  Qualificatifs
  Classement
  Mise bas

  VDN du 07/09/2007

  Nationale 2011
  Nationale 2010
  Nationale 2009
  Nationale 2008
  Nationale 2007

  Photos de Chasse

  Galerie Photos

  La R.A.S.G.

  La dysplasie
  Le chien LOF
  Le chien NON LOF

  Livre d'or
  Recommandation
  Contact
  Plan d'accès




 site de chien

accessoires canin


Depuis le 1 janvier 2007
Total : 199130
Aujourdhui : 72


Ajoutez ce site à vos favoris
Elevage des plaines d'Anchin Elevage des plaines d'Anchin

AVANT - PROPOS :

Ce nouveau chapitre sera étoffé en temps réel par des photographies présentant chronologiquement l’évolution de la grossesse de Vanille ; vous pourrez ainsi, en très léger différé suivre comme nous les différentes étapes de ces instants fabuleux qui espérons le, réussiront pleinement.

CONCEPTION – NAISSANCE - NURSERY

Préambule : N’ayant pas les capacités d’un Docteur Vétérinaire, c’est très simplement et très sobrement que seront narrées les étapes d’une mise bas, sans problème majeur. Nous n’aborderons donc pas le domaine médical dont seul votre vétérinaire reste le mieux qualifié pour en juger.
Pour rester le plus concis possible, nous déterminerons cette période en quatre principales étapes désignées ainsi:

  • PREPARATION A LA SAILLIE
  • SAILLIE
  • MISE BAS
  • NURSERY

PREPARATION A LA SAILLIE

Pour une première saillie l’âge de votre chienne devra au minimum être le plus proche de deux ans ou s’effectuer lors de la troisième chaleur. Un vermifuge lui sera administré une dizaine de jours avant la présentation au prétendant, et une préparation physique devra être réalisée (couper quelques soies au niveau de la vulve pour faciliter la pénétration et éviter les infections)
Si ce n’est déjà fait, cherchez les adresses de propriétaires d’étalons qui posséderont toutes les garanties requises, pour mener à bien cette grande aventure (L.O .F., stade de Dysplasie, titres etc.. .) ; le club et ses délégués régionaux se feront un plaisir de vous renseigner sur ce sujet.
Si les chaleurs risquent de se dérouler lors de la période de vos vacances il sera judicieux de prévoir un second étalon proche de votre lieu de villégiature.
Lors d’une visite chez le vétérinaire, signalez lui votre intention de faire saillir votre chienne, il détectera ainsi plus facilement des symptômes qui pourraient la mettre en danger.

LA SAILLIE

Votre chienne a ses chaleurs ; dés la fin des pertes faites pratiquer un calcul du taux d’oestrogènes (vers le 8ème jour des chaleurs) chez le vétérinaire. Ce résultat vous indiquera le jour précis ou votre lice sera la plus réceptive aux galantes attentions du futur papa.
En principe on accompagne toujours la femelle chez le mâle et il est préférable de répéter l’acte dans les 48 heures qui suivent la première saillie qui elle, aura duré au moins quinze minutes.
Il est souhaitable que le contact soit pris avec un mâle expérimenté, pas trop brutal afin de ménager le stress de notre primipare , novice en la matière.
Vous pourrez le cas échéant faire pratiquer une insémination ; mais le coup de cette dernière s’ajoutera à celui de la saillie (il vous faudra compter 700 à 800 € pour la saillie et un peu plus de 100€ pour l’insémination).En règle générale le prix d’une saillie revient au prix de vente d’un chiot .

Dès cet instant pesez à plusieurs reprises votre chienne afin de suivre son poids régulièrement au fil de sa grossesse. Cette attention permettra de déterminer le nombre de fœtus portés par la lice avant la mise bas.

 
 
LA MISE BAS

La future maman sera donc pesée chaque semaine, afin de surveiller la bonne prise de poids qui augmentera principalement après la quatrième semaine. Une augmentation légère mais régulière de son alimentation sera prévue avec une distribution en plusieurs prises car les fœtus occuperont de plus en plus de place et comprimeront estomac et intestins.
Les sorties et jeux seront aussi nombreux mais moins fatiguants et bien sur beaucoup plus calmes, évitant tout effort violent. Surveillez sa vulve afin de déceler tout écoulement bizarre jusqu’au 59ème jour.
Environ un mois après l’accouplement vous remarquerez une métamorphose tant physique que comportementale, votre chienne recherchera davantage votre contact, creusera dans votre jolie pelouse de magnifiques trous, ses tétons prendront du volume et elle prendra de l’embonpoint !
 
 

Il devient urgent de penser à la construction d’une caisse de mise bas. Cet élément est indispensable pour les chiennes de taille moyenne et grande ; il s’agit d’une caisse en bois non traité, munie d’un dispositif empêchant l’écrasement des chiots durant la phase de travail (voir photo jointe). Cette dernière sera installée dans un endroit calme, hors de tout courant d’air, et à proximité de laquelle vous garderez une réserve d'alèses, de draps et de serviettes qui seront fort utiles lors de l’accouchement. Si vous le pouvez en fonction des aléas climatiques pensez également à une lampe chauffante pour les chiots et si possible un ventilateur (les canicules sont de plus en plus fréquentes).

La lampe chauffante (du type utilisé pour les élevages de volailles et mammifères) sera placée au-dessus de la caisse de mise bas afin d'assurer une température entre 28° et 30° (thermomètre témoin placé dans la caisse pour contrôle de la température) au sol, et ce durant les premières heures des naissances.Cette température optimum sera progressivement diminuée pour atteindre une température de 21° à partir du 15ème jour. Le réglage du chauffage de la lampe s'effectuera manuellement en manipulant la chaîne qui la suspend au-dessus de la caisse et en veillant à ce que la maman ne puisse pas heurter cette lampe et s'y brûler.Témoignage du bon fonctionnement de cette lampe : chiots rassemblés sous la lampe = "trop froid" / chiots très "éparpillés " dans la caisse = trop chaud.


Préparez une petite trousse à pharmacie contenant des compresses, une paire de ciseaux, de la ficelle, des gants, le tout stérile et accompagné d’une légère solution antiseptique ;Ne pas oublier une lampe de poche car la primipare est capable de commencer à faire ses petits dans le trou qu’elle aura préparé dans le jardin, et cela bien sur en pleine nuit ou tard dans la soirée.

 
 

Une portée idéale dure 63 jours rarement plus : passé ce délai prévenez rapidement votre vétérinaire car un problème va certainement se présenter.
Voici quelques signes précurseurs annonçant l’imminence d’une mise bas :
- production de lait au niveau des tétons
- baisse de la température corporelle 12 à 24 h avant la naissance, soit chute par rapport à la moyenne des jours précédents l'accouchement (environ 36° ou 37,5° au lieu de 38°-38,5°, température normale d'une chienne)
- écoulement de liquide au niveau de la vulve qui a anormalement grossi
- inquiétude de la lice et grattages répétés sur le sol
On compte en moyenne 500g de poids pris par la chienne pour chacun des foetus qu’elle porte ; vous pourrez donc en fonction de son poids au terme de sa grossesse par comparaison à celui pris lors de la saillie ,déterminer le nombre approximatif de chiots attendus.
Durant le travail encouragez la maman tant vocalement que physiquement par des gestes de réconfort, sans trop s’imposer toutefois. Ce travail durera plus longtemps en fonction du nombre et du poids des chiots ; à titre d’exemple Vanille a mis 9 heures pour mettre ses 12 petits au monde , dont le premier à 23h15. S’il devait exister une durée supérieure à 2 heures entre deux expulsions mettez vous en relation avec le vétérinaire.
La femelle sortira elle même le chiot de sa poche, sectionnera le cordon ombilical et tout naturellement mangera le placenta de chacun des chiots, s’il lui arrive d’oublier (parfois pour le premier né) il faudra y remédier par vous même, mais dans 95 % des cas la nature fait bien les choses et l’instinct maternel domine.
Après chaque expulsion, la maman appréciera beaucoup une lampée d’eau additionnée de lait maternisé car elle donnera beaucoup de son énergie et de ses forces et aura besoin de réconfort.
Pour notre part après chaque naissance dés que les chiots ont tété nous les éloignons de leur maman et les plaçons ensemble sous la lampe chauffante afin d’éviter que l’un d’eux se fasse accidentellement écraser alors que leur maman s’applique à mettre au monde tous ses petits. Il se peut qu’un chiot ne réponde pas aux stimulus de la mère (coups de langue, coups de museau voir coups de pattes) il faudra alors que vous vous en occupiez vous même en pratiquant une petite réanimation :

Réanimation qui consiste à dégager les voies respiratoires, avec le doigt, pour évacuer les résidus aqueux et placentaires. Puis maintenir le chiot en difficulté, par les pattes arrières en le "tapottant" (avec 2 doigts toute les minutes) énergiquement au garrot.Eventuellement, insuffler de l'air dans la gueule ("bouche à gueule" hermétique et mesuré en tenant compte de la petite capacité thoracique du chiot).Le faire par intermittence (toutes les 6 secondes) pour lui permettre de désobstruer ses voies respiratoires. Surveiller si une réaction se manifeste au niveau de la truffe (petites bulles) et prolonger l'opération jusqu'à reprise d'une recherche d'oxygène (mouvement de baillement des mâchoires pour respirer). Possibilité également d'effectuer un petit massage cardiaque (avec délicatesse) avec le pouce et l'index sur la cage thoracique. Si le chiot commence à respirer il convient de le présenter très fréquemment à sa mère, qui se chargera également de participer à sa réanimation dès qu'elle décèlera un potentiel de viabilité de son bébé.Elle le guidera alors spontanément vers un têton nourricier.

 

 
 
NURSERY - LES PREMIERS JOURS

Il sera souhaitable de présenter la maman au vétérinaire dans les trois à cinq jours qui suivent les naissances, pour constater
qu’il n’y a aucun risque ni séquelle après cette mise bas.
Vous rencontrerez peut être un petit problème de TETONS ; il est en effet fréquent que la chienne ne dispose de suffisamment de tétons fournisseurs , correspondant aux nombre de chiots…. affamés ; Il faudra l’aider en donnant du lait maternisé à chaque chiot (en plus de l’allaitement) ; dans ce cas va débuter l’interminable épreuve de la ronde infernale des biberons. Cette opération vous prendra beaucoup de temps durant les 10 premiers jours, en fonction de l’importance de la portée.
Pendant le premier mois ce sera maman qui s’occupera du nettoyage des chiots mais surtout de la caisse et des environs, laisser faire c’est pour le bien de la mère mais également des chiots. Une légère augmentation de ration alimentaire peut être accordée à la chienne et cela durant toute la durée de lactation, pour notre part nous laissions en plus Vanille terminer les surplus que laissaient les petits dans leur gamelle.
Pesez chaque jour les chiots durant la première semaine puis toutes les semaines. Cette opération est indispensable afin de s’assurer que les petits profitent parfaitement des bienfaits de la gamelle. En fait la première semaine passée, ils grandissent à vue d’œil, et vous pourrez ainsi rapidement passer des tétées aux biberons, des biberons aux bouillies (à ce sujet nous vous présenterons sur ce site un menu très bénéfique pour les chiots)
Il faudra ensuite aussi prévoir le nettoyage quotidien de l’environnement de ces chiots et aider la maman dans ce domaine, au fur et à mesure de l’évolution de sa progéniture.
De la chance et surtout du courage pour la suite jusqu’au sevrage de ces petites bêtes, et vous ne regretterez jamais d’avoir vécu ces moments affectifs d’une telle intensité avec votre chienne et sa progéniture, dont d'ailleurs vous aurez bien souvent grande peine à vous séparer.

LES DOCUMENTS

Le certificat de saillie :
Ce document vous sera remis par le propriétaire de l’étalon .Il vous incombera de le retourner avant 4 semaines accompagné d’un chèque de 10 € à la Société Centrale Canine.

La déclaration de naissance :
Ce document sera retourné à la S.C.C. dans les 2 semaines suivant la naissance même si la saillie est sans suite.

Demande d’inscription de portée au livre des origines français :
Ce document sera retourné à la S.C.C. après que les chiots soient vaccinés et tatoués ou pucés ; un chèque d’un montant de 23 € par chiot sera joint.

Le certificat provisoire d'identification :
Ce document fourni par le vétérinaire sera conservé par le propriétaire du chiot ; l’éleveur dés la vente du chiot s’acquittera du paiement de 3 € pour valider le changement de propriétaire (le prix d’un tatouage ou la pose d’une puce est variable en fonction de la région et du vétérinaire il faut compter environ 35 €).

Le certificat de vaccination :
Le PASSEPORT POUR ANIMAL DE COMPAGNIE EUROPEEN, obligatoire depuis janvier 2009, au prix de 7€ (ex - carnet de santé du chien) vous sera remis par l’éleveur, il sera rempli par ses soins et le vétérinaire y indiquera les vaccinations réglementaires administrées au chiot.
De plus, un certificat individuel sera établi par le vétérinaire à la suite de l'examen clinique (obligatoire pour chaque chiot).L'état de santé apparent lors de l'examen clinique du chiot sera mentionné sur ce certificat, avant cession. A cet effet, l'examen morphologique concernera :
- les yeux
- les oreilles
- les dents
- l'appareil cardio-vasculaire
- l'appareil respiratoire
- l'appareil digestif
- l'appareil génital
- l'appareil urinaire
- l'appareil squelettique

- constatation du comportement
- contrôle de la vermifugation

Il n'est fait état alors que des signes apparents à l'issue de l'examen clinique. Des examens complémentaires peuvent être réalisés à la demande du propriétaire ou du détenteur.

Le certificat de vente :
Ce document est établi par l’éleveur, il est le garant des droits de chacun, il est obligatoire pour toutes transactions d’animaux domestiques en France.

 

Elevage des plaines d'Anchin
Copyright © 2006-2011 - Courtecuisse Bernard - Tous droits réservés | Mentions Légales